La lettre t

Le groupe th


Le groupe th note le plus souvent une lettre grecque thêta avec un t aspiré, mais pas toujours :
– afrikaans : apartheid
– allemand : bismuth, feldspath, feldspathique, gotha, luthérien, spath, stathalter, emmenthal, Néanderthal, thalweg, thurne, vermouth, Lotharingie, Thuringe, thiois, Thionville,
– anglais : forsythia, granny smith, maccarthisme, maccarthiste, malthusianisme, malthusien, thriller
– arabe : algorithme, algorithmique, athanor, hadith, luth, luthier, lutherie, luthiste, turbith, zénith
– argot : bath, thune, bizuth
– chinois : thé, théier, théière, théine, théisme
– espagnol : bizuth
– germanique : berthe, Goth, gothique, ostrogoth, wisigoth, thibaude, Édith, Thierry
– hébreu : balthasar, mathusalem, schibboleth, taleth, Élisabeth, Ruth, Esther, Mathieu, Thomas
– italien : mathiole, théorbe
– latin : menthe, menthol, mentholé, mithracisme, mithriaque, mithridatiser, mithridatisation, mithridatisme, scythe, scythique, Parthe
– malayam : kathakali
– néerlandais : stathouder, stathouderat, thé
– russe : mammouth
– sanskrit : marathe.

Comme on le voit, la graphie th n'est pas réservée aux mots d'origine grecque. Le groupe th a une prononciation particulière d'ailleurs en anglais.

Le groupe se prononce toujours t sauf :

1. Dans les noms anglais

Forsythia (forsisia), d'abord forsythie 1823 ; lat. bot. ; de Forsyth, horticulteur anglais. 
Granny smith [granismis], 1964 ; mot angl., de Maria Ann Smith dite Granny Smith « mémé Smith ». Genre de pomme verte et acide. 
Thriller [srileur], 1927; mot angl. (en angl. amér. thriller-diller), de to thrill « faire frissonner ». Film (policier, fantastique), roman, pièce qui procure des sensations fortes.
On peut y ajouter les noms propres comme Thatcher, Mac Beth, Smith and Wesson.

 2. En finale de quatre mots

Il est muet, mais la prononciation avec t se répand : bizuth, goth, ostrogoth, wisigoth.

3. Précédé de s

Il est aussi muet dans asthme (et asthmatique), isthme (et isthmique).

4. Deux cas pendables avec thi

L'Académie recommandait une prononciation en s dans chrestomathie, elle n'est pas défendable au regard de l'étymologie. Il s'agit d'une analogie avec les mots en -tie issus du latin.

La Carinthie (en allemand Kärnten) est souvent prononcé ainsi, surtout depuis qu'un sinistre personnage y règne. C'est une prononciation combattue car elle ne correpond pas à la consonne allemande.

Cela nous amène à un autre problème :

Noms de pays avec th

Les anciennes graphies pour le Tibet, la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie étaient Thibet, Lithuanie, Letthonie, Esthonie. Ce n'est pas plus rationnel que pour la Carinthie. Ces graphies ont été abandonnées au début du XXe s. La justification dans le cas de la Lituanie se trouve dans le latin médiéval. Un autre pays ne devrait pas être écrit avec th, c'est la Thaïlande, la langue thaï ou plutôt taï ne connaît pas d'aspiration.  On peut supposer que le th a été donné pour rendre plus exotique.