Le subjonctif roumain

Il ne provient pas d'esse, mais de fieri qui est devenu *fire, puis l'infinitif fi en roumain. Ce verbe irrégulier en latin (fio, fis, fieri, factus sum) voulait dire « je suis fait, je deviens ». Il se retrouve dans le radical fu- du passé simple français et il est issu du même radical indoeuropéen *bheu. Sa conjugaison a concurrencé en roumain le verbe esse au présent. Il en reste  donc à la place  de la conjugaison à partir de sim, sis... une conjugaison formée sur fiam, fias... C'est fiŭ, fiĭ, fie, fim, fiţĭ, fie. Le verbe fio avait le sens d'un accomplissement en latin, il entrait en composition dans les futurs et dans des expressions de l'irréel. Son emploi pour un subjonctif n'est pas anomal.